Botanique
 

Le Fort Carré d’Antibes


Les espaces naturels de la presqu’île du Fort Carré d’Antibes permettent de s’initier à la connaissance de la flore méditerranéenne « sauvage », et plus particulièrement celle des rivages rocheux calcaires. Sa richesse botanique est remarquable. Il se situe à côté de la superbe « Route du Bord de Mer » (la D 6098). Un parking gratuit, peu fréquenté, rend sa visite très facile, même en pleine saison touristique. La plage et les espaces verts autour du Fort sont protégés (http://www.basecommunale.paca.developpement-durable.gouv.fr/pdf/fiches/znieff2_generation2/06143100.pdf). Malheureusement, ces terrains ne sont pas suffisamment surveillés (déchets, feux, chiens), malgré les interdictions qui sont affichées à l’entrée. Pour les personnes qui résident à proximité, il sera intéressant de se rendre sur place fréquemment, pour observer les différentes espèces de plantes.

Parmi les plantes typiques de ces sols calcaires, on peut noter :

  1. -(Corine 18.22 : rochers litoraux) Crithmum maritimum, Plantago subulata, Silene sedoides, Sedum litoreum, Limonium spp., Armeria spp., Euphorbia spp., Daucus spp., Asteriscus maritimus.

  2. -(Corine 32.31 : garrigue)  Olea europaea, Pistacia lentiscus, Rhamnus alaternus, Myrtus communis, Rubia peregrina, Thymus capitatus, Prasium majus, Asparagus acutifolius, A. albus, Cneorum tricoccon, Daphne gnidium, Phillyrea angustifolia, P. latifolia, Osyris alba, Bupleurum fruticosum, Chamaerops humilis, différents Chênes (Quercus ilex, Q. suber, Q. coccifera; Q. fruticosa), Sarcopoterium spinosum, Calicotome villosa, C. spinosa

  3. -(Corine 33 : phryganes) Thymelea hirsuta (mais pas d’Anthyllis barba-jovis, qu’on trouvera sur les rochers siliceux de l’Estérel)

  4. -d’autres habitats et espèces de plantes seront mentionnés au fur et à mesure de mes découvertes, qui sont loin d’être achevées et réservent de nombreuses surprises


La présence de deux espèces abondantes, considérées par les flores comme très rares dans les Alpes-Maritimes et plus particulièrement dans la bande côtière de la Riviera, où nous sommes, est caractéristique des terrains secs de cette plage :

  1. -la vipérine d’Italie (Echium italicum, Boraginacées), dont les arbuscules sont bien visibles durant été, en léger retrait de la zone des embruns et même parfois sur la prairie avant les remparts extérieurs du fort

  2. -la camphorine de Montpellier, ou camphorée à odeur de camphre (Camphorosma monspeliaca, Amarantacées), qui se trouve juste derrière les cristes marines, mais surtout remarquable par la formation de coussinets très bas, résistants au piétinnement des promeneurss ; les tiges feuillées se dressent sur ces coussinets, un caractère que les observateurs du Net signalent rarement !


Les liens hypertexte de cette liste d’espèces, valable pour l’ensemble des milieux du Fort Carré, renvoient aux photos que j’ai prises sur place.



Pin slvestre (Pinus sylvestris, Pinacées)

Pin d’Alep (Pinus halepensis, Pinacées)

**Aristoloche clématite (Aristolochia clematitis, Aristolochiacées)

Aristoloche volubile (Aristolochia altissima, Aristolochiacées) (aristolochesaracees.pdf)

Capuchon de moine (Arisarum vulgare, Aracées)

Salsepareille (Smilax aspera, Smilacacées)

*Orchis papillon (Anacamptis papilionacea, Orchidacées)

Ophrys frelon (Ophrys fuciflora, Orchidacées)

*Ophrys aurélien (Ophrys bertolonii, Orchidacées)

Sérapias à languett (Serapias lingua, Orchidacées)

**Romulée de Colonna (Romulaea columnae, Ididacées)

Asphodèle fistuleux (Asphodelus fistulosus, Xanthorroeacées)

Ail trichètre (Allium trichetrum, Amaryllidacées)

Narcisse papyracé (Narcissus papyraceus, Amaryllidacées)

Asperge sauvage (Asparagus acutifolius, Asparagacées)

Scille d’automne (Prospero autumnale, Asparagacées)

**Plumet du cap (Stipella capensis, Poacées)

**Lagurus ovatus, Poacées

Fumeterrre grimpante (Fumaria capreolata, Papavéracées)

Anémone des jardins (Anemone hortensis ssp. hortensis, Renonculacées)

Clématite Vigne blanche (Clematis vitalba, Renonculacées)

Nombril de Vénus (Umbilicus rupestris, Crassulacées)

Psoralée bitumineuse (Aspaltium bituminosum, Fabacées)

Lotier d’Allioni (Lotus creticus ssp. cytisoides, Fabacées)

Luzerne arborescente (Medicago arborea, Fabacées)

Calicotome épineux (Calicotome spinosa, Fabacées)

Ronce à feuille d’orme (Rubus ulmifolius, Rosacées)

Nerprun alaterne (Rhamnus alaternus, Rhamnacées) - (dioïque)

Figuier (Ficus carica, Moracées)

Pariétaire judaïque (Parietaria judaica, Urticacées)

Cornichon d’âne (Ecballium elaterium, Cucurbitacées)

Oxalis des Bermudes (Oxalis pes-caprae, Oxalidacées)

Mercuriale annuelle (Mercurialis annua, Euphorbiacées)

Euphorbe épineuse (Euphorbia spinosa, Euphorbiacées)

Euphorbe inconnue = Euphorbia prostrata ? Voir réf.

Myrte (Myrtus communis, Myrtacées)

Pistachier lentisque (Pistacia lentiscus, Anacardiacées)

Camélée à trois coques (Cneorum tricoccon, Rutacées)

Rue à feuilles étroites (Ruta angustifolia, Rutacées)

Mauve sylvestre (Malva sylvestris, Malvacées)

**Passerine hirsute (Thymelea hirsuta, Thyméléacées)

Ciste cotoneux (Cistus albidus, Cistacées)

Alysson maritime (Lobularia maritima, Brassicacées)

Radis maritime (Raphanus raphanistrum ssp. landra, Brassicacées)

Sisymbre officinal (Sisymbrium officinale, Brassicacées)

Matthiole blanchâtre (Matthiola incana, Brassicacées)

Frankénie hirsute (Frankenia hirsuta, Frankéniacées)

Tamaris de France (Tamarix gallica, Tamaricacées)

**Lilas de mer, statice à feuilles cordées (Limonium cordatum, Plumbaginacées)

Silène d’Italie (Silene italica, Caryophyllacées)

Compagnon blanc (Silene latifolia ssp. alba, Caryophyllacées)

Œillet de Croatie (Dianthus balbisii, Caryophyllacées)

**Camphorine de Montpellier (Camphorosma monspeliaca, Amarantacées)

Chénopode blanc (Chenopodium album, Amarantacées)

Pourpier potager (Portulaca oleracea, Portulacacées)

Figuier de Barbarie (Opuntia ficus-indica, Cactacées)

Arbousier (Arbutus unedo, Éricacées)

Garance voyageuse (Rubia peregrina, Rubiacées)

Gaillet gratteron (Galium aparine, Rubiacées)

Héliotrope d’Europe, herbe de Saint Fiacre (Heliotropium europaeum, Boraginacées)

Vipérine commune (Echium vulgare, Boraginacées)

**Vipérine d’Italie (Echium italicum, Boraginacées)

Bourrache officinale (Borago officinalis, Boraginacées)

Morelle noire (Solanum nigrum, Solanacées)

Olivier (Olea europaea, Oléacées)

Jasmin ligneux (Jasminum fruticans, Oléacées)

Filaire à feuilles étroites (Phyllirea angustifolia, Oléacées)

Véronique cymbalaire (Veronica cymbalaria, Plantaginacées)

Muflier à larges feuilles (Antirrhinum majus ssp. latifolium, Plantaginacées)

Plantain lancéolé (Plantago lanceolata, Plantaginacées)

Plantain corne-de-cerf (Plantago coronopus, Plantaginacées)

Molène sinuée (Verbascum sinuatum, Scrofulariacées)

Romarin (Rosmarinus officinalis, Lamiacées)

Menthe pouliot (Mentha pulegium, Lamiacées)

Calament  népéta (Clinopodium nepeta, Lamiacées)

**Brunelle laciniée (Prunella laciniata, Lamiacées)

Panicaut de mer (Eryngium maritimum = E. campestris, Astéracées)

Carthame laineux (Carthamus lanatus, Astéracées)

Centaurée rude (Centaurea aspera, Astéracées)

Phagnalon des rochers (Phagnalon saxatile, Astéracées)

Evax nain (Filago pygmaea, Astéracées)

Tussilage (Tussilago farfara, Astéracées)

Galactite tomenteux (Galactites elegans, Astéracées)

Urosperme de Daléchamps (Urospermum dalechampii, Astéracées)

**Hyoséride rayonnante (Hyoseris radiata, Astéracées)

**Pallénis épineux (Pallenis spinosa, Astéracées)

Immortelle des dunes (Helichrysum steochas, Astéracées)

Cinéraire maritime (Jacobaea maritima, Astéracées)

Inule visqueuse (Dittrichia viscosa, Astéracées)

Crépis à vésicules (Crepis vesicaria, Astéracées)

Lilas d’Espagne (Centranthus ruber, Caprifoliacées)

Scabieuse colombaire (Scabiosa columbaria, Caprifoliacées)

Laurier-tin (Viburnum tinus, Caprifoliacées)

**Criste-marine (Crithmum maritimum, Apiacées)

Fenouil vulgaire (Funiculum vulgare, Apiacées)

Lierre (Hedera helix, Araliacées)

-----

Espèces subspontanées:

Amaryllis belle-dame (Amaryllis belladonna, Amaryllidacées)

Pittospore de Chine (Pittosporum tobira, Pittosporacées)

Micocoulier de Provence (Celtis australis, Cannabacées